menu

Consortium 12-12

Optimaliser les moyens pour une aide rapide et efficace

Actualités

nepal-seisme-1212

Un mois après le séisme au Népal: le 1212 dresse le bilan
24/05/2015

 Un mois après le séisme au Népal, le bilan de l’action humanitaire rendue possible par les dons collectés via le Consortium 12-12 peut être qualifiée d’honorable. Les régions éloignées et isolées ont été atteintes, mais un mois n’a pas suffi pour apporter partout une aide suffisante, ni pour entamer la reconstruction. En plus, la mousson pourrait conduire à une nouvelle catastrophe humanitaire.

Les six organisations humanitaires du Consortium belge ont pu agir immédiatement et mettre en place un large éventail d’actions dans tous les districts touchés, ceci en dépit de difficultés logistiques et du deuxième séisme du 12 mai.

Caritas International
Un mois après le séisme, Caritas a été en mesure d’apporter une aide à 104.975 Népalais à travers 10 districts parmi les plus affectés. Dans un premier temps, l’aide de Caritas s’est concentrée sur les aspects suivants : des colis alimentaires, des abris temporaires (composés de toiles de tente, de nattes et de couvertures) et des kits d’hygiène et d’assainissement de l’eau. Caritas vise aujourd’hui les familles les plus vulnérables vivant dans les régions reculées, un enjeu d’importance avec près de 83% de la population résidant en zone rurale.
Les répliques majeures et les pluies de mousson constituent un motif de préoccupation non-négligeable compte-tenu des risques accrus de glissement de terrain et de maladies hydriques. Au-delà de l’effort de première urgence visant 175.000 personnes pour fin juin, Caritas appuiera dès octobre les initiatives de réhabilitation initiées par la population et ses partenaires locaux.
L’accent sera alors mis sur la construction de logements transitoires, le rétablissement des activités génératrices de revenus et le renforcement des communautés.

Handicap International
Les kinésithérapeutes soignent les blessés dans les hôpitaux de Katmandou et Nuwakot. Ils suivent les patients qui ont dû quitter l’hôpital, tant pour couvrir leurs besoins en réadaptation que leurs besoins de base. Des équipes mobiles soutiennent les personnes les plus vulnérables dans plusieurs districts et une ligne téléphonique a été ouverte pour permettre aux personnes blessées ou handicapées d’obtenir facilement l’aide dont elles ont besoin. Elles peuvent aussi demander un accompagnement psychosocial.
Handicap International distribue 1.500 kits d’urgence et se concentre particulièrement sur le district de Rassuwa, qui deviendra très difficile d’accès lorsque la mousson commencera. Les équipes gèrent deux centres de stockage de l’aide humanitaire à Katmandou, en collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial.
Elles ont aussi installé des stocks à Bidur et Dhunche et déploieront rapidement des stocks mobiles sous tente pour acheminer le matériel dans les communautés. Handicap International a pu intervenir dès les premières heures qui ont suivi le séisme. L’équipe compte aujourd’hui 85 Népalais et 17 expatriés.

Médecins du Monde
Après le tremblement de terre, Médecins du Monde a rapidement envoyé une équipe de 50 personnes à Sindhupalchok, Ramechhap et Katmandou. Cette équipé était composée de médecins, infirmier(e)s, psychologues et logisticiens.
Après le second séisme, Médecins du Monde a mis en place un premier centre médical doté d’un hôpital mobile près de la ville de Golché, difficilement accessible. Dans cette base, les premiers soins ont été dispensés à environ 4.000 personnes, au rythme de 70 consultations par jour. Par la suite, un deuxième hôpital mobile a été mis en place dans le village de Sunkhani.
Par ailleurs, Médecins du Monde approvisionne en eau deux hôpitaux locaux et des hôpitaux mobiles et y construit des latrines. L’ONG médicale internationale construit en plus une centaine de latrines familiales et diffuse 4 000 kits d’hygiène.
Une équipe de Médecins du Monde effectue aussi des reconnaissances en hélicoptère dans six villages isolés. Elle y apporte une aide d’urgence et y construit également un premier hôpital mobile.

Oxfam-Solidarité
Oxfam  fournit de l’eau potable, des installations sanitaires, de la nourriture et un toit aux personnes qui ont été touchées par le séisme au Népal. Avec entre autres 6.800 tentes, 8.500 kits d’hygiène, 2.400 colis alimentaires et 400 toilettes d’urgence, nous avons pu venir en aide à plus de 150.000 personnes. Nous travaillons le plus possible avec du matériel local.
En plus, nous avons apporté 50 tonnes de matériel par transport aérien et nous cherchons également les moyens les plus rapides et efficaces pour atteindre les régions les plus reculées.
Nous le faisons via des camions en partance d’Inde mais aussi grâce aux sherpas qui guident nos équipes d’aide d’urgence. Dans le même temps, nous amorçons déjà la reconstruction, notamment en aidant les paysans népalais à reprendre au plus vite leurs activités via la distribution de semences et de nourriture pour leurs troupeaux.

Plan Belgique
Les équipes locales de Plan ont pu immédiatement réagir et porter secours aux familles affectées par le séisme. En un mois, l’organisation a pu venir en aide à plus de 121.000 victimes, dont 50.575 enfants. Jusqu’à présent, Plan a distribué 26.150 tentes, 11.834 colis alimentaires, 42.650 tablettes de purification de l’eau et plus de 6.000 kits hygiéniques aux sinistrés.
Des écoles d’urgence sont mises sur pied pour 20.000 enfants et 6 centres d’accueil ont été installés pour offrir chaque jour une aide psychologique et un espace de détente à 1.200 enfants. L’organisation concentre ses opérations dans les districts de Sindhupalchowk, Dolakha et Kavrepalanchok, parmi les plus affectées du pays.
Des actions sont également menées dans la vallée de Kathmandou et dans les districts de Sindhuli, Myagadi, Parbat, Baglung et Makwanpur. Des actions supplémentaires sont mises sur pied de façon continue en fonction des besoins identifiés sur place.

UNICEF Belgique
Pour l’ensemble des districts touchés, l’UNICEF est le chef de file des opérations humanitaires pour les domaines suivants : Eau, Assainissement, Nutrition, Protection et Éducation. Au cours du premier mois, L’UNICEF a assuré l’accès à de l’eau potable pour de 305.109 personnes et à des installations sanitaires pour plus de 45.000 sinistrés.
Plus de 10.000 enfants fréquentent les 65 Espaces Amis des Enfants et plus de 9.000 enfants et 2.000 parents ont reçu un soutien psychosocial. En outre, L’UNICEF a coordonné l’identification et la prise en charge des enfants non-accompagnés et a obtenu un moratoire sur les adoptions internationales et sur l’ouverture de nouvelles institutions d’accueil.
Plus de 3.000 enfants (< 5 ans) ont été vaccinés contre la rougeole et la rubéole.