menu

Consortium 12-12

Optimaliser les moyens pour une aide rapide et efficace

FAQ
04/04/2016

LE CONSORTIUM

Qu'est-ce que le Consortium pour les Situations d'Urgence?

Quand il se produit une catastrophe naturelle ou une crise humanitaire et que les besoin financiers tendent à être urgents et importants, une collaboration peut encourager la générosité et la solidarité auprès de la population.

C’est dans ce cadre que fut fondé en 1979 un Consortium pour les situations d’urgences, avec comme objectif principal de coordonner la communication vers le grand public et d’optimiser les relations avec les médias et comme objectif secondaire de réduire autant que possible les frais de fonctionnement. Le Consortium pour les situations d’urgences dispose d’un numéro de compte pour mobiliser la solidarité nécessaire de la part des gouvernements et du public en Belgique en cas de catastrophe humanitaire : BE19 0000 0000 12-12.

Le Consortium pour les situations d’urgence compte aujourd’hui les membres suivants : Caritas International, la Croix-Rouge de Belgique, Handicap International, Médecins du monde, Oxfam Solidarité, Plan International Belgique et UNICEF Belgique.

Les fonds collectés dans le cadre des campagnes du Consortium pour les situations d’urgences sont redistribués parmi ses organisations membres sur base d’une clé de répartition . Avec les fonds, les organisations membres mettent sur pieds des interventions d’aide d’urgence sur le terrain.

Comment est-ce que l'argent récolté par le Consortium est réparti?

A chaque action commune de récolte de fonds, les dons qui arrivent sur le compte central sont distribués entre les 7 organisations humanitaires membres sur base d’une clé de répartition, recalculée chaque année.
Cette clé de répartition tient compte du soutien et de la sympathie du public envers les organisations en prenant comme base les dons reçus durant les trois dernières années. Les coûts éventuels pour l’organisation de collectes de fonds, sont également répartis selon cette clé de répartition.

Clé de répartition:

  • Caritas International: 9,11%
  • Croix-Rouge de Belgique: 30%
  • Handicap International: 6,10%
  • Médecins du Monde: 6,48%
  • Oxfam-Solidarité: 10,75%
  • Plan International Belgique : 15,41%
  • UNICEF Belgique : 22,15%

Cette clé concerne les membres, qui sont tous des organisations d’urgence reconnues. Si, dans le cas d’un appel, les moyens récoltés permettent de couvrir les budgets pour la phase d’urgence, le Consortium peut décider d’octroyer des subventions à des projets pertinents, proposés par des non-membres.
Le Consortium communiquera des bilans intermédiaires des dons reçus et distribués. A la fin de la campagne, un bilan final sera publié (pour la presse). Les comptes du Consortium sont soumis à un audit externe et au contrôle du Ministère des Finances.

Que font les organisations membres du Consortium des dons?

  • Chaque organisation humanitaire utilise l’argent des dons en faveur de ses propres programmes d’aide d’urgence dans les régions sinistrées. Pour plus de détails sur ces programmes : voir les sites des organisations.
  • Dans le cadre d’un appel 12-12 ou 21-21, les organisations humanitaires font rapport des dépenses à l’occasion du bilan intermédiaire et du bilan final.

COMMENT SOUTENIR LE CONSORTIUM?

Puis-je donner de l'argent?

Oui, vous pouvez effectuer un don au Consortium 12-12. Mais nous vous invitons à le faire uniquement lors des campagnes de récolte de fonds.

Avec votre don nos organisations membres déploient une aide humanitaire dans les régions sinistrées. Elles achètent sur place les équipements nécessaires et engagent du personnel local pour assurer leurs actions humanitaires. De cette façon les coûts de transports sont réduits et l’économie locale est soutenue.

Puis-je donner du matériel (nourriture, vêtements, couvertures,…)?

Nous n’organisons pas de collecte de biens matériels (nourriture, vêtements, couvertures, …) pour plusieurs raisons:

  • Il est important que l’aide matérielle soit identique pour chacun afin d’éviter le chaos sur place. Les victimes reçoivent des colis d’urgence standards.
  • Les humanitaires sur le terrain doivent bien connaître le matériel utilisé. Lors de récoltes de biens (excédents ou dons de la population) il y a trop de produits différents.
  • Les biens sont achetés autant que possible dans la région. Ce qui soutient l’économie locale et évite les coûts de transport importants. La population locale est familiarisée avec les produits. Ceux-ci respectent les cultures locales et les vêtements sont adaptés au climat.
  • Les actions de collecte exigent beaucoup de travail. Il faut trier les biens et veiller à ce qu’ils répondent à des normes de qualité en matière de nettoyage et de désinfection.
  • Le transport des biens d’urgence est aussi très cher, notamment pour les vêtements et les couvertures (gros volumes et faible valeur par kilo).

En cas de catastrophe, puis-je partir comme bénévole?

  • Les ONG n’envoient pas de  bénévoles non qualifiés dans les régions sinistrées.
    Seuls des spécialistes sont habilités à partir sur le terrain. Il s’agit de personnes  reconnues pour leur expertise dans des domaines spécifiques et qui peuvent être mobilisées à chaque instant selon les besoins.
  • Il est évidemment possible de devenir bénévole en Belgique en mettant sur pied des actions de solidarité dans votre quartier, votre commune, association, entreprise, …

Puis-je donner des médicaments?

Nous n’organisons pas de collecte de médicaments pour plusieurs raisons:

  • L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a des exigences strictes en matière de médicaments.
  • La date de validité doit être de longue durée (d’au moins 6 mois à 1 an).
  • Chaque médicament n’a pas partout dans le monde la même composition (en particulier les antibiotiques).
  • Les sauveteurs locaux doivent bien connaître les produits, leur composition et la posologie.
  • On privilégie l’achat de produits génériques sur place.

L'ATTESTATION FISCALE

Puis-je avoir une attestation fiscale pour mon don?

Oui, vos dons vous donnent droit à une attestation fiscale. Pour cela, ils doivent répondre à quelques conditions:

  • ils doivent totaliser au minimum €40,00
  • le transfert doit se faire de votre compte à celui du Consortium 12-12. Cela est nécessaire pour permettre le contrôle du SPF Finances
  • le don ne peut se faire que dans le cadre d’une campagne de récolte de fonds. En effet, le Consortium 12-12 reçoit une autorisation du Ministère des Finances pour octroyer des attestations fiscales uniquement dans le cadre de ses campagnes humanitaires. Celles-ci sont limitées dans le temps.

45% du montant de votre versement sont alors déductibles de votre impôt sur les revenus.

Les attestations fiscales sont envoyées par la poste dans le courant du mois de mars de l’année suivante. Une copie électronique est transmise à l’administration fiscale. Pour la moitié des donateurs (reconnus de manière incontestable comme le contribuable correspondant) ce montant figurera dans le formulaire de tax-on-web. Si ce n’est pas le cas, il suffit de remplir le montant et de garder l’attestation comme preuve.

Comme nous ne pouvons attribuer une attestation fiscale que pour les dons lors d’un appel d’urgence, l’ouverture d’un ordre permanent en faveur du compte BE19 0000 0000 1212 n’est pas recommandée.