menu

Consortium 12-12

Optimaliser les moyens pour une aide rapide et efficace

Actions précédentes

Haiyan-typhon-temoignage

Des témoignages de gratitude pour des résultats encourageants
23/12/2013

Quelques photos et témoignages racontent comment la solidarité internationale a amélioré la vie quotidienne des Philippins, quelques semaines après le passage du typhon Haiyan.

Barca Pombo

Barca Pombo, habitante de Palo, se tient dans l’embrasure de porte d’une maison de fortune que sa famille et elle-même ont construit en récupérant du bois dans les environs. L’outillage et les bâches ont été apportés par Caritas.
« Lorsque le typhon a atteint nos côtes, nous nous sommes réfugiés dans la maison d’un membre de notre famille. Nous nous sommes cachés sous un grand évier. Lorsque nous avons enfin pu rentrer chez nous, notre maison avait disparue. Il ne restait plus rien. Je suis contente d’avoir cette maison de fortune et d’avoir reçu cette bonne bâche. Ainsi, je peux m’abriter à l’ombre et fuir ce soleil qui m’épuise. Et lorsqu’il pleut, nous sommes au sec. »

Romeo et Lourdes

haiyan-cyclone-1212-temoignageRomeo et sa femme Lourdes: “Les kits d’hygiène et d’eau potable nous ont été très utiles.Nous avons perdu la plupart de nos biens et nous n’avons pas d’argent pour acheter quoi que ce soit au marché donc tout est utile pour nous. Il n’y a rien qui ne soit pas utile! On a besoin de tout.”
“Nous avons déjà utilisé une grande partie des équipements. La nuit dernière, nous avons utilisé les matelas et les couvertures car nous avons perdu les nôtres à cause de ‘Yolanda’ (nom local pour Haiyan). Et aussi les moustiquaires car nous avons beaucoup de moustiques donc nous avons passé une nuit plus confortable la nuit dernière.”

Reina et sa famille

haiyan-cyclone-1212-temoignageGlenn et Reina Reposar habitent à Palo, sur l’île Leyte, avec leurs deux filles et la maman de Reina. Heureusement, ils ont survécu au typhon. Mais leur maison a durement été touchée et est insalubre. Reina a temporairement perdu son emploi à l’université locale qui a, elle aussi, été dévastée et qui a dû fermer ses portes. Glenn travaille comme plombier en Algérie mais a reporté son retour afin de pouvoir reconstruire sa maison. Caritas leur a donné un « shelter kit » comprenant, entre autres, une toile de tente, des clous, des cordes et un marteau. Bref, le nécessaire pour construire une habitation de fortune en attendant de reconstruire un logement à part entière.
« Malgré la peine et la misère que nous avons vécues, l’énorme solidarité qui nous parvient du monde entier nous redonne le sourire », commente Reina.

Dr. Letlet

haiyan-typhon-1212-temoignageDocteur Letlet, responsable du Centre de soins San Pablo: « Nous étions là avant et après le typhon. C’était horrible, le vent a arraché le toit. Au début, nous n’avons pas pu soigner les habitants du quartier. Nous  sommes très reconnaissants de l’aide que Médecins du Monde nous apporte. Ils nous guident, nous fournissent de l’équipement médical et des médicaments. Cette assistance médicale et financière compte beaucoup pour moi parce qu’après le passage du typhon, nous ne savions pas par où commencer.  Nous étions submergés par le chagrin et le désespoir. Nous avons beaucoup de chance de recevoir cette aide de Médecins du Monde !  Nous allons travailler ensemble pour reconstruire le centre et nous ferons de notre mieux pour que tout redevienne comme avant. »

Aileen

haiyan-typhon-1212-temoignageParmi ses actions d’aide aux victimes du typhon Haiyan,  Handicap International a distribué du matériel de première urgence, dont des abris, des couvertures, des kits de cuisines. Aileen, son mari et leurs sept enfants avaient trouvé refuge dans l’église de leur village quand les éléments se sont déchaînés.
Aileen témoigne : « Il ne restait plus rien de notre maison. L’aide  a mis du temps à parvenir jusqu’à nous, parce que notre ‘barangay’ est vraiment isolé et coupé du monde à cause du typhon. Puis des personnes de Handicap International sont venues et nous ont donné une tente, des couvertures, des matelas et un réservoir d’eau. Ça nous a énormément aidés : au moins, nous avons un abri maintenant. Et mes enfants sont protégés »

John Cortez

haiyan-typhon-1212-temoignageJohn Cortez reçoit l’aide d’un charpentier, deux assistants et quelques bénévoles pour la construction d’une habitation de fortune pour sa famille. Ils s’affairent à construire une structure en bois qui sera ensuite recouverte de bâches. Caritas a offert les toiles en plastique et le matériel nécessaire à la construction de ce logement temporaire.« Nous travaillons d’arrache-pied ! Mais je suis content de pouvoir reloger rapidement ma grande famille (nous sommes six).

 Chanter une chanson dans l’espace ami des enfants

Ces enfants chantent avec leur accompagnatrice dans un espace ami des enfants, établi par l’UNICEF.  C’est une tente qui les protège de la pluie et du soleil et qui leur permet de prendre part à des activités ludiques, de socialiser, d’apprendre et de s’exprimer au fur et à mesure qu’ils rebâtissent leurs vies.