menu

FAIRE UN DON

BE19 0000 0000 1212

Famine 12-12

Soutenez les populations menacées par la famine au Soudan du Sud, au Yémen, au Nigéria et en Somalie.

Faire un don Organiser une action

Actualités

Sur le terrain pour sauver un maximum de vies
22/05/2017

Déjà présents dans les pays touchés, les membres du Consortium 12-12 mettent tout en œuvre pour venir en aide aux populations : distribution de nourriture et d’eau potable, soins médicaux, amélioration de l’hygiène, protection des enfants et des plus vulnérables, renforcement des capacités agricoles… Mais pour sauver les 20 millions de victimes de cette crise sans précédent, les moyens manquent… Nous avons besoin de votre soutien !

Cette page sera fréquemment mise à jour et complété par les derniers rapports des pays touchés.

Caritas International

Trois mois après l’appel national : bilan de l’aide sur les fronts de la famine

Le 14 mars, un appel national est lancé par Caritas International et ses partenaires du Consortium 12-12 en faveur des victimes de la famine en Afrique de l’Est.

Grâce à vos dons, le réseau mondial Caritas a pu intensifier son aide au Soudan du Sud, en Somalie et au Nigéria et dans les pays voisins.

Voici une vue d’ensemble de l’aide d’urgence déployée au plus près des victimes de la faim.

Médecins du Monde

Médecins du Monde intervient depuis 2011 en Somalie, à Bosasso, dans le nord du pays. Les équipes sont focalisées sur les soins de santé primaire et la santé maternelle et infantile. Pour répondre à la crise actuelle, Médecins du Monde a décidé de doubler ses capacités sur le terrain. En plus des 60.000 réfugiés présents dans les camps, environ 3.000 personnes vivent dans des lieux éloignés de la région avec un accès aux soins proche du néant. La nouvelle équipe mobile de Médecins du Monde va donc également se déplacer dans ces endroits plus éloignés. Comme les personnes qui vivent là ne peuvent pas se déplacer seules, Médecins du Monde a également mis en place un système d’ambulance qui permet de transporter les cas les plus sérieux rapidement vers le centre de santé le plus proche.

Les équipes de Médecins du Monde sont présentes depuis 2016 dans l’état de Borno, au nord-est du Nigéria. 2 cliniques mobiles dispensent des soins primaires aux populations et mettent à disposition des traitements contre la malnutrition pour les enfants et les (futures) mères dans 3 camps. Depuis l’appel d’urgence, Médecins du Monde a acheminé 10 tonnes de médicaments et de matériel pour répondre aux premiers besoins et soutenir les programmes nutritionnels déjà en place. Les équipes mobiles ont étendu leur champ d’action vers un camp supplémentaire. En 2 semaines, elles ont pu examiner 582 enfants entre 6 et 59 mois. 56 d’entre eux ont été ensuite pris en charge pour cause de malnutrition. Au Nigéria, les besoins sanitaires sont extrêmement élevés en raison de l’effondrement du système de santé : 30% des structures sanitaires ont été détruites ou endommagées dans le conflit.

L’organisation est présente depuis 2015 dans l’état de Sana’a (à Jehanah et Haima), à l’ouest du Yémen. 4 centres de santé et 2 hôpitaux ruraux ont été réhabilités et sont aujourd’hui soutenus – avec notamment des services de nutrition et une attention particulière portée aux enfants, qui sont parmi les plus vulnérables. Jusqu’en janvier, l’organisation a réalisé 23.580 consultations auprès de 21.800 patients. Face à la crise, Médecins du Monde a étendu son soutien à 3 nouveaux centres de santé et intensifié les programmes nutritionnels dans ceux-ci (détection et traitement de la malnutrition, éducation à la santé et conseils, formations des volontaires, etc.). En plus de cela, une équipe et des stocks d’urgence ont été mis sur pied pour intervenir dans les lieux où la situation est la plus critique

© Médecins du Monde

-> Plus d’infos

Handicap International

Handicap International agit auprès des personnes les plus vulnérables – les personnes handicapées, malades, âgées, les enfants et les femmes enceintes – au Soudan du Sud, en Somalie et au Yémen.

Au Soudan du Sud, Handicap International vise à assurer la continuité de ses actions humanitaires actuelles : services de réadaptation et soutien psychosocial à Yei, Torit et Juba, intervention d’une équipe volante spécialisée dans ces deux domaines selon les urgences. Cette équipe se déploie en soutien à d’autres organisations humanitaires afin de compléter leurs services. Elle comprend une cellule inclusion pour former les organisations partenaires ainsi que les communautés dans la prise en charge des personnes les plus vulnérables qui présentent des besoins spécifiques.

En Somalie, Handicap International a l’intention de sensibiliser et former les organisations humanitaires pour que les personnes les plus vulnérables soient prises en compte dans leur réponse à l’urgence. L’accès à l’eau et à la nourriture à long terme est une autre priorité pour l’association.

Au Soudan du Sud et en Somalie l’organisation mène des sessions de stimulation psychosociale et assure des soins de kinésithérapie de stimulation pour les enfants malnutris pour empêcher qu’ils ne souffrent de retards de développement et de handicaps irréversibles. Les équipes sur place veillent également à assurer l’accès des personnes handicapées aux distributions de nourriture et d’eau.

Au Yémen Handicap International intervient pour répondre aux besoins des personnes qui se retrouvent privées de moyens de subsistance via la distribution de cash et de nourriture par des services locaux. Au Yémen, les équipes de Handicap International sur place évaluent les besoins en vue d’une possible intervention additionnelle.

© Handicap International

-> Plus d’infos

Oxfam-Solidarité

Oxfam distribue avant tout de la nourriture et de l’eau potable aux plus vulnérables et installe des sanitaires pour empêcher la propagation des maladies. L’organisation est déjà venue en aide à plus d’un million de personnes au Yémen, à plus de 600.000 personnes au Soudan du Sud et à plus de 300.000 personnes au Nigeria. Avec le soutien de 12-12, Oxfam espère pouvoir atteindre encore davantage de personnes.

Oxfam distribue de l’eau potable et des sanitaires à travers le Sud Soudan pour combattre la propagation des maladies, telles que le choléra et la diarrhée, qui sont cause de malnutrition et peuvent être mortelles. Oxfam et ses partenaires travaillent aussi d’arrache pieds face à l’arrivée de la saison des pluies qui va rendre l’accès aux personnes les plus vulnérables encore plus compliqué.

En 2016, Oxfam est venue en aide à plus de 600.000 personnes à travers le pays, dont 40.000 dans la zone la plus vulnérable : Panyijar County, en Unity State, où de nombreuses personnes se sont réfugiées en fuyant la famine. Les équipes d’Oxfam distribuent des bons pour permettre aux personnes vulnérables des lieux isolés (notamment des zones marécageuses) de se rendre aux distributions de nourritures. Oxfam et ses partenaires locaux organisent également des distributions de nourriture et travaillent à aider les personnes vulnérables à retrouver leurs moyens de subsistance afin d’assurer leur propre sécurité alimentaire, dans la mesure du possible.

En Somalie, Oxfam est en train de mettre en place une réponse humanitaire au Somaliland, où l’organisation a déjà implémenté des programmes de développement. La première étape serait de venir en aide à au moins 10.000 personnes en leur apportant de l’eau potable, des sanitaires et de l’argent liquide pour acheter de la nourriture. L’impact de la sécheresse devrait s’aggraver dans les mois qui viennent et Oxfam espère pouvoir compter sur assez de financements pour augmenter l’ampleur de son programme dans la région et apporter l’aide vitale dont ces populations ont besoin.

Au Nord-Est du Nigéria, Oxfam est déjà venue en aide à 300.000 personnes touchées par la crise dans les états d’Adamawa, de Borno et de Yobe depuis mai 2014. Oxfam planifie de venir en aide à plus de 500.000 personnes en 2017. Oxfam leur distribue de la nourriture d’urgence, des bons et de l’argent liquide (pour qu’ils puissent acheter de la nourriture sur les marchés locaux), de l’eau potable et des meilleurs sanitaires, notamment des douches et des toilettes. Les équipes d’Oxfam distribuent aussi des ustensiles de cuisine et des kits d’hygiène.

Dans 4 gouvernorats du Yémen, dont 3 risquent de tomber dans la famine, Oxfam vient en aide à plus de 205.000 personnes, en distribuant de l’argent liquide pour permettre à des familles de s’approvisionner en nourriture sur les marchés locaux ou d’acquérir du bétail afin d’avoir une source de revenus. 35.000 personnes ont également participé à des programmes de « cash-for-work » d’Oxfam. A travers le pays, Oxfam est déjà parvenue à atteindre plus d’un million de personnes depuis juillet 2015, leur apportant de l’aide telle que de l’eau potable, des kits d’hygiène et d’autres produits de première nécessité.

© Oxfam-Solidarité

-> Plus d’infos

Plan Belgique

Plan International est active au Soudan du Sud depuis 2006. Ses activités humanitaires se concentrent dans les états de Jonglei, Lacs, Equateur oriental et central.

Mi-mai 2017, nos équipes avaient distribué de la nourriture à 30.000 personnes en situation alimentaire critique, ainsi qu’à 51.000 élèves et enseignants à travers des distributions de nourriture aux écoles. Plan a aussi soutenu et mis en place des séances de nutrition thérapeutique pour 8.635 enfants, femmes enceintes ou allaitantes.

Des lieux de protection et de jeu sécurisés ont également permis à 4.508 enfants de bénéficier de soutien psychosocial et d’activités ludique, de sensibilisation et de lutte contre la violence. Les enfants non accompagnés y bénéficient d’un suivi individuel. Enfin, Plan a soutenu l’éducation – y compris qualifiante – de 24.717 enfants déplacés et des communautés hôtes.

Au Nigéria, où Plan travaille depuis 2014, les équipes de Plan répondent à la crise dans les états de Borno et Adamawa.

La priorité est ici de soutenir les populations déplacées et populations hôtes vulnérables, en particulier les enfants. Mi-mai, nos équipes avaient fourni de l’argent liquide à 1.000 bénéficiaires, offert protection et appui psychosocial à 7.056 enfants dans des espaces d’accueil spécifiques et fourni un appui spécifique à 1.418 enfants particulièrement vulnérables tels que les enfants non-accompagnés ou les ex-enfants soldats. Des équipes mobiles de Plan – agent communautaire, assistants sociaux, infirmières et nutritionnistes – sillonnent les communautés pour fournir un appui en matière de nutrition et santé maternelle et infantile dans les centres de santé et dans les communautés. Enfin, des formations qualifiantes et un accompagnement permettent à une centaine de jeunes en situation critique de générer des revenus temporaires.

© Plan International

-> Plus d’infos

UNICEF Belgique

L’UNICEF est active dans les 4 pays touchés: Soudan du Sud, Nigéria, Somalie et Yémen. L’UNICEF travaille avec ses partenaires pour fournir un traitement thérapeutique à 220.000 enfants sévèrement sous-alimentés au Nigeria, à plus de 200 000 au Soudan du Sud, et à plus de 200.000 autres en Somalie – ainsi qu’à 320 000 enfants au Yémen.
L’UNICEF et ses partenaires soutiennent des centres de santé locaux, afin d’examiner et de traiter les enfants souffrant de malnutrition. L’organisation fournit également des traitements contre le paludisme, les infections respiratoires et la diarrhée, car de telles maladies entraveraient sérieusement le rétablissement des enfants souffrant de malnutrition.

© UNICEF

-> Plus d’infos