menu

FAIRE UN DON

BE19 0000 0000 1212

Famine 12-12

Soutenez les populations menacées par la famine au Soudan du Sud, au Yémen, au Nigéria et en Somalie.

Faire un don Organiser une action

Actualités

Sur le terrain pour sauver un maximum de vies
19/04/2017

Déjà présents dans les pays touchés, les membres du Consortium 12-12 mettent tout en œuvre pour venir en aide aux populations : distribution de nourriture et d’eau potable, soins médicaux, amélioration de l’hygiène, protection des enfants et des plus vulnérables, renforcement des capacités agricoles… Mais pour sauver les 20 millions de victimes de cette crise sans précédent, les moyens manquent… Nous avons besoin de votre soutien !

Cette page sera fréquemment mise à jour et complété par les derniers rapports des pays touchés.

Caritas International

Depuis 4 ans, Caritas International travaille avec des agriculteurs vulnérables des régions de Maridi et Yei au Soudan du Sud. Objectif: accroître la production et la commercialisation de leurs produits agricoles. La sécheresse et la violence ont rendu le travail des champs dans certaines régions impossible. Caritas a alors adapté ses activités : l’organisation soutient la population affamée et maintenant aussi les réfugiés dans le besoin. A la fin de l’année 2017, Caritas prévoit de l’aide pour 38.250 personnes dans les régions de Juba, Torit, Yei et Tombura-Yambio. 3.000 ménages reçoivent de l’aide alimentaire pour une durée de quatre mois. 2.250 ménages reçoivent aussi le nécessaire pour travailler à nouveau la terre avant que la saison des pluies ne commence. Une attention particulière est accordée aux femmes, souvent menacées par la violence dans l’exercice de leurs activités quotidiennes. Caritas soutient également les réfugiés sud-soudanais à la frontière en Ouganda dans le camp de Bidi Bidi. Caritas y aide 72.500 personnes, tant des réfugiés que des ménages Ougandais en situation précaire.

Caritas est active en Somalie depuis déjà 25 ans avec des programmes de soins de santé, de nutrition et d’éducation. Avec le soutien du réseau Caritas, les organisations Caritas locales ont pu considérablement élargir leurs activités à 22.018 personnes. 9.600 personnes reçoivent de l’argent liquide par le biais de leur téléphone mobile pour acheter de la nourriture et de l’eau. 12.416 personnes, des femmes qui allaitent et leurs enfants, reçoivent ainsi une aide alimentaire supplémentaire. Le cas échéant, un traitement contre la malnutrition.

Au Nigéria, Caritas distribue des semences et des outils agricoles. L’organisation a jusqu’à présent aidé 1.650 familles en leur procurant un abri, de l’eau et des sanitaires. Dans les centres médicaux, Caritas traite la malnutrition, la diarrhée et les infections pulmonaires. 259.483 enfants ont été vaccinés et 763 enfants ont été dépistés pour la malnutrition. Caritas aide également les familles de réfugiés nigérians qui ont traversé la frontière avec le Niger, dans la région de Diffa.

© Mohamed Sheik Nor /CRS

-> Plus d’infos

Médecins du Monde

Médecins du Monde intervient depuis 2011 en Somalie, à Bosasso, dans le nord du pays. Les équipes sont focalisées sur les soins de santé primaire et la santé maternelle et infantile. Pour répondre à la crise actuelle, Médecins du Monde a décidé de doubler ses capacités sur le terrain. En plus des 60.000 réfugiés présents dans les camps, environ 3.000 personnes vivent dans des lieux éloignés de la région avec un accès aux soins proche du néant. La nouvelle équipe mobile de Médecins du Monde va donc également se déplacer dans ces endroits plus éloignés. Comme les personnes qui vivent là ne peuvent pas se déplacer seules, Médecins du Monde a également mis en place un système d’ambulance qui permet de transporter les cas les plus sérieux rapidement vers le centre de santé le plus proche.

Les équipes de Médecins du Monde sont présentes depuis 2016 dans l’état de Borno, au nord-est du Nigéria. 2 cliniques mobiles dispensent des soins primaires aux populations et mettent à disposition des traitements contre la malnutrition pour les enfants et les (futures) mères dans 3 camps. Depuis l’appel d’urgence, Médecins du Monde a acheminé 10 tonnes de médicaments et de matériel pour répondre aux premiers besoins et soutenir les programmes nutritionnels déjà en place. Les équipes mobiles ont étendu leur champ d’action vers un camp supplémentaire. En 2 semaines, elles ont pu examiner 582 enfants entre 6 et 59 mois. 56 d’entre eux ont été ensuite pris en charge pour cause de malnutrition. Au Nigéria, les besoins sanitaires sont extrêmement élevés en raison de l’effondrement du système de santé : 30% des structures sanitaires ont été détruites ou endommagées dans le conflit.

L’organisation est présente depuis 2015 dans l’état de Sana’a (à Jehanah et Haima), à l’ouest du Yémen. 4 centres de santé et 2 hôpitaux ruraux ont été réhabilités et sont aujourd’hui soutenus – avec notamment des services de nutrition et une attention particulière portée aux enfants, qui sont parmi les plus vulnérables. Jusqu’en janvier, l’organisation a réalisé 23.580 consultations auprès de 21.800 patients. Face à la crise, Médecins du Monde a étendu son soutien à 3 nouveaux centres de santé et intensifié les programmes nutritionnels dans ceux-ci (détection et traitement de la malnutrition, éducation à la santé et conseils, formations des volontaires, etc.). En plus de cela, une équipe et des stocks d’urgence ont été mis sur pied pour intervenir dans les lieux où la situation est la plus critique

© Médecins du Monde

-> Plus d’infos

Handicap International

Handicap International agit auprès des personnes les plus vulnérables – les personnes handicapées, malades, âgées, les enfants et les femmes enceintes – au Soudan du Sud, en Somalie et au Yémen.

Au Soudan du Sud, Handicap International vise à assurer la continuité de ses actions humanitaires actuelles : services de réadaptation et soutien psychosocial à Yei, Torit et Juba, intervention d’une équipe volante spécialisée dans ces deux domaines selon les urgences. Cette équipe se déploie en soutien à d’autres organisations humanitaires afin de compléter leurs services. Elle comprend une cellule inclusion pour former les organisations partenaires ainsi que les communautés dans la prise en charge des personnes les plus vulnérables qui présentent des besoins spécifiques.

En Somalie, Handicap International a l’intention de sensibiliser et former les organisations humanitaires pour que les personnes les plus vulnérables soient prises en compte dans leur réponse à l’urgence. L’accès à l’eau et à la nourriture à long terme est une autre priorité pour l’association.

Au Soudan du Sud et en Somalie l’organisation mène des sessions de stimulation psychosociale et assure des soins de kinésithérapie de stimulation pour les enfants malnutris pour empêcher qu’ils ne souffrent de retards de développement et de handicaps irréversibles. Les équipes sur place veillent également à assurer l’accès des personnes handicapées aux distributions de nourriture et d’eau.

Au Yémen Handicap International intervient pour répondre aux besoins des personnes qui se retrouvent privées de moyens de subsistance via la distribution de cash et de nourriture par des services locaux. Au Yémen, les équipes de Handicap International sur place évaluent les besoins en vue d’une possible intervention additionnelle.

© Handicap International

-> Plus d’infos

Oxfam-Solidarité

Oxfam vient en aide à plus d’un million de personnes au Yémen, à plus de 600.000 personnes au Soudan du Sud et à plus de 200.000 personnes au Nigeria. Oxfam apporte aux personnes les plus vulnérables de la nourriture, de l’eau potable et des sanitaires pour prévenir la propagation des maladies.  L’organisation est également en train d’évaluer la situation en Somalie où elle planifie de lancer un programme pour répondre à la sécheresse.

© Oxfam-Solidarité

-> Plus d’infos

Plan Belgique

Les équipes de Plan International sont actives au Soudan du Sud depuis 2006 et mènent des opérations d’urgence en faveur des enfants et leur famille dans les Etats du Jonglei, des Lacs et de l’Equateur central et oriental. Depuis le début de ces interventions, plus de 314.000 enfants et 780.000 adultes ont bénéficié de l’appui de l’organisation. Plan International est également présent dans le Nord-Est du Nigéria.

L’action du Plan se focalise principalement sur la distribution de nourriture aux populations et aux écoles, la détection de la malnutrition et l’appui à la nutrition des tout petits, l’éducation d’urgence, la protection des enfants et l’appui psycho-social, l’amélioration de la situation sanitaire, et la fourniture d’argent et de biens de première nécessité aux populations déplacées.

© Plan International

-> Plus d’infos

UNICEF Belgique

L’UNICEF est active dans les 4 pays touchés: Soudan du Sud, Nigéria, Somalie et Yémen. L’UNICEF travaille avec ses partenaires pour fournir un traitement thérapeutique à 220.000 enfants sévèrement sous-alimentés au Nigeria, à plus de 200 000 au Soudan du Sud, et à plus de 200.000 autres en Somalie – ainsi qu’à 320 000 enfants au Yémen.
L’UNICEF et ses partenaires soutiennent des centres de santé locaux, afin d’examiner et de traiter les enfants souffrant de malnutrition. L’organisation fournit également des traitements contre le paludisme, les infections respiratoires et la diarrhée, car de telles maladies entraveraient sérieusement le rétablissement des enfants souffrant de malnutrition.

© UNICEF

-> Plus d’infos